Infos Primordiales #1

Comme chaque année à la même époque me voilà déjà prise de la frénésie de Noël. Mon iPhone est rempli de listes d’idées de cadeaux, j’ai déjà passé une commande chez Couffin Privé, et j’appelle grands-mères et beaux-parents touts les deux secondes pour mettre à jour les listes de cadeaux. Malheureusement, les activités pré-Noël risquent d’être plus que limitées rapport à mon emploi du temps mais je fais confiance à l’école, à la crèche et au centre aéré pour leur faire préparer tout plein de sablés épicés tout secs et d’oranges décoratives du meilleur goût !

Je trouve que j’ai repris un peu forme humaine depuis ce billet. En tout cas, je me suis fait un petit dressing tout simple, je me suis résolue à acheter des vêtements à ma taille et plus à-ma-taille-d’il-y-a-5-ans et surtout je me plais. Malgré ce ventre et de double-menton qui va avec parfois, malgré les petites rides et les moins petites cernes. Je surinvestis mes cheveux, mes chaussures et mon maquillage pour détourner l’attention. Les petits accessoires et les vêtements à la bonne taille (qui ne scient pas le ventre ou ne laissent pas déborder les poignées d’amour), ça change tout finalement !

D’ici quelques semaines vous me retrouverez sur le blog Papa Maman d’Evian qui m’a fait confiance pour vous sélectionner tout plein de bonnes adresses spéciales parents marseillais (et aixois  and co). En m’attendant (avec ô combien d’impatience j’imagine) vous pouvez toujours aller y lire les billets de ma keupine Cranemou (et des autres que je connais moins !), je vous tiens au courant !

J’envisage plus que sérieusement d’ouvrir un Tumblr sur les joies de l’immobilier. Les agents immobiliers quoi. Ils arrivent à me surprendre à chaque visite. Entre celui qui amène son énorme chien à une visite malgré ma fille terrorisée et le proprio dégoûtée, celle qui découvre en même temps que moi l’appart visité, ceux qui sont en retard ou ceux qui te harcèlent, ceux que TU harcèles. BREF, j’en découvre tous les jours et je vais bientôt finir par connaître l’intégralité des intérieurs de mes voisins !

Il faut que je revienne vite vous parlez d’Elles.

Elle qui a grandi d’un coup avec sa meilleure amie qui a perdu son papa et la découverte que oui, la mort, ça arrive à tout le monde, même pas si vieux que ça. Elle qui fait tellement de progrès dans la « défusion », qui parle comme une ado et qui me dit que je suis aussi belle qu’une baby-sitter. Elle qui me fait régulièrement péter les plombs et qui fait des additions de tête en se nourrissant exclusivement de chocolat chaud et de bâtonnets de concombre. On est pas sorti de la verge, comme dirait le Papa-razzi !

polaroid_00

Et puis elle qui n’a que quelques mots au compteur du haut de ses 19 mois, qui galope toute la journée, mange seule, quand elle décide de manger, me pousse dehors quand on arrive à la crèche tellement elle adore, serre fort sa grande soeur dans les bras sauf si elle a décidé de l’assommer, et voue un culte totale aux Barbapapas. Qui est d’ailleurs son premier mot, voire un des seuls !

Bref, j’ai des choses à vous dire !

Publicités

Perdue en pleine mer

Coucou Mamie, tu m’entends ? Tu sais je pense encore à toi tous les soirs, mais je ne pleure plus à chaque fois maintenant. Enfin, j’essaie de ne pas trop penser à toi, tu m’en veux pas hein ?

Tu sais tu serais contente, je ne suis plus blonde, tu trouvais ça fade vu que je suis « pâlichonne », tu me trouverais jolie aujourd’hui. Enfin, encore plus jolie. Par contre je ne mets toujours pas trop de robes.

Ce qui me rend triste, mais vraiment triste, c’est que tu n’as jamais vue ma toute petite fille. Un an et demi que tu n’es plus là. Ca me parait dingue, elle prend tellement de place aujourd’hui, et toi tu n’as même pas attendu, tu es partie avant qu’elle naisse. Tu m’as juste soufflé à l’oreille quand tu ne pouvais même plus parler ni ouvrir les yeux que tu étais « contente que ça soit encore une fille ». Et puis juste après tu as demandé à l’amour de ta vie si tu allais revoir la mer un jour, mais ça je ne veux pas trop  y penser.

L’autre jour j’ai fait un grand ménage de printemps, j’ai trié plein de trucs, j’adore faire ça. Et puis je suis tombée sur un collier de perles en toc qui t’appartenait. Mais je l’ai jeté, tu m’en veux pas hein ? Tu sais, tout me parle de toi, tout le temps et partout. Les odeurs, les intonations dans la voix de ma mère, mes expressions, ma chemise de nuit que tu portais à la fin. Ca parait glauque ? Non, moi j’adore, elle est tellement vivante cette chemise de nuit.

Donc je disais, tout me parle de toi, mais ces perles pas du tout. Elles sont figées, vieilles, moches. Tout l’inverse de toi, ça ne sert à rien un souvenir comme ça. Je préfère tout garder dans ma tête, comme ça tu n’es qu’à moi. C’est égoïste peut-être. Avec ses perles j’aurai sans doute pu parler de toi à mes filles. Mais je n’ai pas besoin de ça.

Tu sais mamie, depuis que tu es partie j’ai un peu moins peur de la mort. Enfin pas vraiment, en fait, ça serait joli de dire ça, mais en y réfléchissant vraiment ça me terrifie toujours autant. Mais je ne veux pas trop y penser non plus.

Tu sais hier j’ai pris le bateau, un mistral de dingue, des creux énormes, ça tanguait, ça t’aurait plu je pense. J’espère que tu vois la mer, là où tu es, tous les jours.

photo (1)

Je me suis mise aux boules

Attention, pour inaugurer ce nouveau blog, ça va parler seske. Mais t’inquiète, ne cache pas les yeux de ton enfant (de toute façon il ne sait PAS lire)(oui je sais il est sûrement précoce, mais ils le sont tous, non ?), ça va parler rééducation du périnée surtout. Je te sens moins excitée là d’un coup ?

La rééducation pour être honnête je n’en ai quasiment pas faite. Oh si, quelques rendez-vous avec une sage-femme par-ci par-là pour la bonne conscience, un soulagement de ne pas voir sa tête horrifiée quand elle va vérifier ta « grotte », quelques mensonges pour lui assurer que je fais les exercices chez moi et hop c’est bon, y a pas de diplôme ?

Photo du 57904459-07- à 16

Ca aurait fait joli dans ma salle de bain pourtant « dauphin 16/20, anneau qui remonte : peut mieux faire » (si tu n’as pas fait de rééducation, ne cherche pas, promis).

Bref, je sens quand même depuis quelques temps qu’il y a du relâchement. Et avec lui, j’ai un peu honte.

Et je me connais, entre le travail, les filles, mon peu de temps libre et surtout surtout ma flemme monumentale, je n’irai jamais aux rendez-vous, et je ne ferai jamais les exercices.

Donc après avoir lu un article rédigé par une reporter de l’extrême, je me suis acheté des boules de geisha, en ricanant et en inondant mes copines de textos bien sûr.

En sachant que ma commande arriverait surement pendant mon absence et serait certainement récupérée par mon voisin du dessous, architecte sexy, j’ai hésité entre les acheter sur un sexshop en ligne ou sur le site périnée shop (oui oui ça existe)(non non ne va pas voir). Pour mon amour propre quand même, je les ai commandées dans un sexshop en me faisant des petites frayeurs pendant la visite de certaines rubriques (omondieu omondieu ça se met où ça ?).

Apparemment, les boules de geisha font le job toutes seule. Genre tu les mets, tu vas chercher ta fille à la crèche, tu étends ton linge, tu laisses encore brûler une compote sur le feu, comme toutes les compotes maison que tu essaies de faire (pas vous ?) et ton périnée est en train de se rééduquer, ni vu, ni connu (mais peut-être entendu vu que ça gling gling légèrement).

Bref, je teste ça et je vous raconte ?