Le coup de fil à un parent

Je ne sais pas si comme moi, vous avez parfois la chance de voir vos enfants partir quelques jours sans vous. Si oui, vous n’avez pas pu y échapper. Le terrible coup de téléphone de tes enfants.

Le truc qui dure des heures avec chaque faits et gestes de la journée détaillé en long en large en travers, ou au contraire le coup de fil expédié en 3 secondes avec option « rien à foutre de toi maman ».

Mes filles c’est plutôt des bavardes de la mort (tellement que quand elles rentrent de l’école on doit instaurer des tours de prise de parole pour réussir à en placer une), donc forcément, j’ai plutôt l’option 1, fois 2, parfois plusieurs fois par jour !

Dans le top 6 des what the fuck du coup de fil tu as :

  • l’enfant qui ne sait pas exactement où se situe sa bouche, son oreille, ou encore le téléphone trois fois trop grand, si bien que ton enfant doit choisir entre t’entendre  ou te parler. En général, oui, évidemment, il choisit de te parler -_-
  • l’enfant qui s’amuse à tapoter les touches pendant qu’il te parle « aujourd’BIP je suis allBIIIIP BIP BIIIP à la pBIIPge mais je me suis BIIIIIIIIP BIP BIP baignée ».
  • l’enfant qui te MONTRE des trucs au téléphone « regarde mon bracelet que Mamé m’a acheté au marché ! T’as vu, il est beau hein ? » « euh… oui oui super ! »
  • l’enfant qui te répond totalement à côté de la plaque. Toi : »tu t’es amusée à la plage aujourd’hui ? » Elle : « à midi y avait des artichauts j’ai pas goûté mais M. elle a goûté mais elle a dit que c’était bon alors que moi je sais que j’aime pas parce que Nadine à la cantine elle m’a forcé à goûter alors que j’avais dit que j’aimais pas et à la cantine ils forcent tout le temps est-ce que je vais aller à la cantine à la rentrée ? Parce que moi j’aime pas la cantine. »
  • l’enfant qui te raconte tout en détail. Ma grande est la spécialiste « alors ce matin, je me suis réveillée, il était pas très tard mais j’ai entendu du bruit donc ça m’a réveillée, au petit-déjeuner y avait pas de paille alors j’ai pas bu mon chocolat mais par contre j’ai mangé 2 tartines. Non 3, non 2. Je sais plus. Mamééééé ce matin, j’ai mangé 2 ou 3 tartines ? bon ensuite je me suis habillée, j’ai mis ma robe tu sais avec des pastèques dessus, ensuite…… ». En général je mets le haut-parleur, je vis ma vie et je dis « ah oui, super, cool, ah d’accord » à intervalles réguliers 😀
  • l’enfant qui te raconte absolument n’importe quoi. Il te raconte sa petite journée, toi tu gobes tout tranquille et ensuite tu parles à ta mère quelques minutes et tu réalises que non, il n’a pas vu ses cousins, n’est pas allé en forêt, n’a pas pleuré à la sieste et n’a d’ailleurs pas fait de sieste.
  • petit extra bonus : quand ta mère souffle derrière le texte de tes filles pour montrer comment elles s’amusent trop bien et que tu ne t’inquiète pas.

FullSizeRender

Bref, dans une semaine ma grande part en classe verte, et je ne regrette (presque) pas que les coups de téléphone soient interdits ! Mais la classe verte, c’est une autre affaire qui méritera bien un post !!

 

Le code de la route

Cette fois, je le fais vraiment. Après m’être inscrite dans 3 auto écoles pendant mes études (et ne JAMAIS y être allée), je vais passer mon code et mon permis. J’ai moi-même du mal à y croire tellement c’était devenu une blague dans la famille « Alors, Babypop, tu passes ton permis cette année ? MOUAHAHAHA ».

Cette fois donc, j’y vais. J’y vais même tellement que parfois je prends une baby-sitter pour aller aux cours de code avec le moniteur.  Aaaah, les cours de code avec moniteur…  Souvent seule trentenaire au milieu d’ados ricanant qui copient les uns sur les autres ou s’envoient des textos pendant les cours. Le rêve. Et dire que je paie doublement pour être là !

Mais il faut l’avouer, passer son code est une source inépuisable de blagues déclinables à l’infini (je vais changer la couche de caca de ma fille : avec du liniment réponse A, avec une lingette réponse B, avec un gant de toilettes réponse C, je vais la laisser se noyer dans son caca réponse D)(tu vois le genre, quoi)(tu vois le genre réponse A, tu comprends pas mes blagues réponse B, ah bon c’est des blagues réponse C, des pneus neiges réponse D).

Mais d’ici quelques mois, à moi les virées chez Primark, les aprèms à la plage seule ! Non, je déconne : à moi les virées chez Carrefour avec caddie rempli, les aprèms à la plage avec retour plein de sables et de « NE VIDE PAS TES CHAUSSURES REMPLIES DE SABLE DANS LA VOITURE », et les engueulades de couple au volant. Ca tombe bien, on manquait de sujets d’engueulades. Oh wait.

panneaux_code_route

(à quand les émoticones du code de la route sur Iphone ?)

Je suis donc devenue pour quelques mois cette copilote ultra chiante « attend, regarde, tu n’as laissé que 3 bandes entre toi et la voiture de devant, tu sais que tu risques 2 points sur ton permis ? Surtout que là, à cette vitesse, si tu dois t’arrêter, il te faudra (rapide calcul mental) 64 mètres avant de t’arrêter ! ». « Tu sais que ce panneau c’est le seul qui annonce le danger immédiatement et pas à 150m ? ». Bref, un plaisir, un amour, je ferai un tabac sur Blablacar !

Je me suis fixé comme objectif de passer le code avant Noël (ou juste après selon les dispos), j’espère pouvoir y arriver et l’avoir du premier coup ! Ensuite, à moi les joies des cours de conduite de 7h à 8h avant de déposer l’une à l’école, l’autre à la crèche puis de me déposer moi-même au travail. Le code et le permis avec des enfants, les doigts dans le nez on a dit !

Les pro’s and con’s de Noël

Vous avez remarqué ? Je re-débarque ici, un mois avant Noël, comme de par hasard. Coïncidence ? Je ne crois pas !

En bonne Christm’addict que je suis, je vous ai dressé une petite liste des up and down de Noël. Mais bon, « up and down » c’est déjà pris, comme titre de chronique de blog, alors je l’ai renommée en douce, en anglais toujours, parce que c’est plus classe.

Pro’s : quand ta plus grande fille sait que le père Noël c’est bullshit, c’est vachement plus facile de parler des cadeaux, des listes, des « tu sais je pourrai pas tout t’acheter, hein. Enfin je veux dire, le père Noël ne pourra pas tout prendre ». FI-NI-TO. La prochaine étape de la tranquillité, c’est lui filer ta CB et lui dire d’aller se la chercher toute seule sa Raiponce-aux-cheveux-lumineux-qui-chante (Raiponce, qui chante, pas les cheveux).

Con’s : oubliez tout ce que je viens de dire, sa petite soeur, elle, y croit, il faudra donc faire doublement attention à ne pas faire de gaffe et que sa grande soeur non plus. On ne va pas y arriver, je vous le dis tout de suite.

Pro’s : Noël, c’est une super période pour faire des activités manuelles faciles, y a plein de tutos partout sur le net.

Con’s : en même temps, faut avoir envie de suspendre du PQ décoré dans son sapin

(Gros) Con’s (lol) : oh fuck, le sapin, les épines, les 4 ETAGES DE NOTRE NOUVEL APPARTEMENT.

Pro’s : le pétage de bide, le foie gras, l’oie farcie, les chocolats.

Con’s : oh wait, mon estomac malade. Pour moi ça sera un peu de boulghour sur son lit de concombre SANS VINAIGRETTE et yaourt nature, mais soyons fou, avec sucre pour fêter Noël.

Pro’s : fêter Noël dans notre nouvel appartement (on a emménagé en avril dernier, ça fait longtemps qu’on s’est pas vues, non ? Tu viens plus aux soirées ?). Assez grand pour le faire en partie chez nous, assez haut de plafond pour avoir un sapin de 2-3 mètres à l’américaine.

Pro’s : JE VAIS ENFIN AVOIR LE DROIT D’ECOUTER DES CHANTS DE NOEL EN BOUCLE.

Pro’s : « de bon matin, j’ai rencontré le traiiiiin, de trois grands rois qui allaient en voyaaaaageuh ». Pardon.

Con’s : Ramener les cadeaux, en train, après Noël (l’an dernier, baril de kaplas dans notre valise. Cette année, on est ready pour le sac de pierres).

Pro’s : je vais faire des listes et des listes de listes, et corner tous les catalogues.

Con’s : les beaux parents qui prennent des initiatives et t’offrent une salière et une poivrière jaunes, motif olives et cigales. T’ES MARSEILLAISE OU T’ES PAS MARSEILLAISE ?

0da90dc0bdeb62309ca7597aac527fd4

Pro’s : Noël ça m’inspire, ça me donne envie de publier ici 🙂

I’M BACK BITCHES !

10 choses que vous ne savez (peut-être pas encore) sur moi

Je n’aime pas trop les tags, mais j’adore parler de moi et lire la vie des autres, alors ce tag vous pensez, je ne pouvais pas passer à-côté.

Sur une idée de Sabine (et de plein d’autres par la suite), voici 10 choses que vous ne savez peut-être pas de moi :

* Je ne repasse rien, je n’ai jamais repassé et je ne sais pas le faire. J’ai sans doute l’air froissée mais ça fait partie de mon style, non ? J’ai du mal à comprendre les gens qui repassent les draps, les couettes, les caleçons, les jeans. Ou alors c’est que comme je suis, hum, ronde (?) tout est extra tendu sur moi ? Je suis donc le meilleur fer à repasser ever. CQFD.

* Je pourrai passer ma vie dans le bain. Dès que j’ai une soirée seule ou un moment dans la journée, je m’y plonge, je rajoute un filet d’eau bouillante tout au long du bain. Chez mes parents (qui ont un chauffe-eau au gaz, donc pas de ballon pré-rempli), ça peut aller jusqu’à 2 dans la journée. Ouais, je sais, l’écologie, toussa. Mais d’ailleurs, tu savais pas ? La fonte des glaces et les abeilles qui meurent c’est moi.

* J’ai un problème avec les chaussures. Pour moi et pour les filles. J’en achète plein de paires, je sais d’avance que peut-être ça n’ira pas, j’en achète parfois sans elles, j’en prends des que je ne mettrai jamais, mais je sais pas, j’en achète. Pas moins de 4-5 paires l’an dernier rien que pour ma grande. Et je ne trouve jamais jamais celles que je veux exactement.

* Je suis phobique de l’étouffement, de l’étranglement. J’interdis catégoriquement à mon copain de manger des cacahuètes s’il est seul dans l’appart (alors que bon, si j’étais là, je ne sais pas ce que je ferai de plus), j’ai eu du mal à passer aux morceaux pour les filles et quand je suis seule, dans le doute, je mange des choses molles (tsss nan pas ça).

* J’adore Marseille et je n’aimerai vivre dans aucune autre ville au monde…. Sauf si mon chéri acceptait qu’on vive tout près de chez mes parents que j’adore, j’aimerai voir ma mère (chérie) tous les jours si je le pouvais.

* Je n’ai jamais fait de boulot d’étudiant ou de lycéenne, je suis une grosse bourge (et une flemmasse, oui oui)

* J’ai presque 33 ans et toujours pas mon permis. Mais tu vas le passer ? Oui oui bien sûr ! (mais en fait, là, tout de suite, non).

* Je suis parfaitement bilingue. Mais à part regarder des séries sans sous-titres et pester sur les sous-titrages à la noix, ça ne me sert strictement à rien dans la vie. (par contre si tu me fais regarder un film en VF je pars pleurer, désolée).

* Je rêve d’avoir des jumeaux ou des jumelles. Je ne me l’explique pas, j’adorerai ça. Passer de 4 à 6 ne me ferai pas peur.

* Je ne suis pas carriériste et je suis surtout une grosse flemmasse : j’adore mon travail, mes horaires mais dans un monde idéal je ne travaillerai pas. Du tout. Et je laisserai les filles à la crèche et à l’école et je ne m’embêterai même pas. Je me vautrerai dans 10 bains par jour puis ferai la sieste dans ma couette froissée (en portant des chaussures moches) en regardant des séries, le tout au téléphone avec ma mère.

Aller, j’avoue, j’ai 14 ans en fait.

Infos Primordiales #1

Comme chaque année à la même époque me voilà déjà prise de la frénésie de Noël. Mon iPhone est rempli de listes d’idées de cadeaux, j’ai déjà passé une commande chez Couffin Privé, et j’appelle grands-mères et beaux-parents touts les deux secondes pour mettre à jour les listes de cadeaux. Malheureusement, les activités pré-Noël risquent d’être plus que limitées rapport à mon emploi du temps mais je fais confiance à l’école, à la crèche et au centre aéré pour leur faire préparer tout plein de sablés épicés tout secs et d’oranges décoratives du meilleur goût !

Je trouve que j’ai repris un peu forme humaine depuis ce billet. En tout cas, je me suis fait un petit dressing tout simple, je me suis résolue à acheter des vêtements à ma taille et plus à-ma-taille-d’il-y-a-5-ans et surtout je me plais. Malgré ce ventre et de double-menton qui va avec parfois, malgré les petites rides et les moins petites cernes. Je surinvestis mes cheveux, mes chaussures et mon maquillage pour détourner l’attention. Les petits accessoires et les vêtements à la bonne taille (qui ne scient pas le ventre ou ne laissent pas déborder les poignées d’amour), ça change tout finalement !

D’ici quelques semaines vous me retrouverez sur le blog Papa Maman d’Evian qui m’a fait confiance pour vous sélectionner tout plein de bonnes adresses spéciales parents marseillais (et aixois  and co). En m’attendant (avec ô combien d’impatience j’imagine) vous pouvez toujours aller y lire les billets de ma keupine Cranemou (et des autres que je connais moins !), je vous tiens au courant !

J’envisage plus que sérieusement d’ouvrir un Tumblr sur les joies de l’immobilier. Les agents immobiliers quoi. Ils arrivent à me surprendre à chaque visite. Entre celui qui amène son énorme chien à une visite malgré ma fille terrorisée et le proprio dégoûtée, celle qui découvre en même temps que moi l’appart visité, ceux qui sont en retard ou ceux qui te harcèlent, ceux que TU harcèles. BREF, j’en découvre tous les jours et je vais bientôt finir par connaître l’intégralité des intérieurs de mes voisins !

Il faut que je revienne vite vous parlez d’Elles.

Elle qui a grandi d’un coup avec sa meilleure amie qui a perdu son papa et la découverte que oui, la mort, ça arrive à tout le monde, même pas si vieux que ça. Elle qui fait tellement de progrès dans la « défusion », qui parle comme une ado et qui me dit que je suis aussi belle qu’une baby-sitter. Elle qui me fait régulièrement péter les plombs et qui fait des additions de tête en se nourrissant exclusivement de chocolat chaud et de bâtonnets de concombre. On est pas sorti de la verge, comme dirait le Papa-razzi !

polaroid_00

Et puis elle qui n’a que quelques mots au compteur du haut de ses 19 mois, qui galope toute la journée, mange seule, quand elle décide de manger, me pousse dehors quand on arrive à la crèche tellement elle adore, serre fort sa grande soeur dans les bras sauf si elle a décidé de l’assommer, et voue un culte totale aux Barbapapas. Qui est d’ailleurs son premier mot, voire un des seuls !

Bref, j’ai des choses à vous dire !