Mon hairbier #3 : bye bye le tout naturel…

Il y a 3 ans, en plein dans le maternage de mon tout petit bébé, je me lançais dans le 100% naturel pour mes cheveux : lavages aux poudres et produits à la compo irréprochable, henné, huiles et aloé vera. J’avouais tâtonner un poil et ne trouvais pas mon bonheur en terme d’après-shampoing et de crèmes de soin pour mes boucles.

Un an plus tard je fais le point : j’ai laissé tomber les poudres, il faut se rendre à l’évidence, ma nature de cheveux ultra sèche ne supporte pas ça. Je me tourne vers du bio et du naturel moins irréprochable (Desert Essence) mais efficace. En revanche je conserve les teintures au henné mais vous confie mon ras le bol (temps de pose, bazar dans la salle de bain, odeur…)

En 2017, je m’éloigne encore un peu plus du naturel. Et force est de constater que… mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux. C’est dommage mais c’est comme ça, certains types de cheveux nécessitent plus de soins que d’autres ! Aujourd’hui les 2 marques qui trônent sur le bord de ma baignoire sont toujours Desert Essence, et Ultra Doux. Rien de naturel là-dedans je le sais (même si pas de silicone ni de paraben, ni de tensio-actifs sulfatés pour le low-shampoo), mais c’est la seule marque qui ne me gratte pas la tête ou ne m’abîme pas les cheveux.

1c25a9821db2138ca1f2ad06251cfa56

173699_640x480

Je me lave les cheveux à l’après-shampoing ou au nouveau low-shampoo d’Ultra Doux (qui est EXACTEMENT la même chose que leur après-shampoing, vive le marketing), et je laisse poser des masques à chaque lavage. Chaque matin j’humidifie mes cheveux et je dilue un peu d’après-shampoing sur mes mains mouillées pour leur donner un coup de boost. Oui, l’après-shampoing, c’est aussi à peu près la même chose que les crèmes sans rinçage si tu en mets avec modération.

Même pour la couleur j’ai lâché prise. Le henné c’est trop long à faire, trop dégueu (je ne suis pas très soigneuse ni délicate, j’avoue, et j’en mets partout !) et surtout à force ça détend et raidit les cheveux  ! Ma hantise 😉

8V-blond-veneziano

Je me colore désormais les cheveux avec la marque Color & Soin que je trouve chez Naturalia. Je pense que la coloration est non bio (mais sans paraben, sans ammoniaque, sans résorcine, sans silicone). Elle ne gratte pas, ne brûle pas, ne sent pas mauvais et ne dessèche pas les cheveux. Je désobéis à la notice (je vous ai déjà dit que j’étais une punk ?) et je l’applique sur cheveux humides : ça étale mieux la couleur partout et je peux n’utiliser qu’une seule boîte pour tous mes cheveux.

Je suis à l’écoute de tous vos conseils produits mais je pense avoir trouvé mon Graal même si j’aurai préféré pour la planète et pour ma santé trouver l’équivalent en 100% bio ou naturel !

Capillairement vôtre,

Little miss hairy

 

Publicités

Mon hairbier #2 : vers une routine cheveux plus simple

Il y a plus d’un an j’écrivais ça : je passais ma vie à acheter des poudres, les essayer, les tester (les éternuer), dépenser une fortune dans différentes marques bios et naturelles sur des sites spécialisés. Mais je me suis lassée, et mon portefeuille aussi !

D’une part, j’ai totalement laissé tomber les poudres lavantes. Je n’y ai vu que des inconvénients : dures à se procurer, dures à stocker, dures à utiliser et surtout pas du tout adaptées à ma nature de cheveux malgré des masques avant-shampoings, après-shampoings. A un moment, il faut juste laisser tomber !

D’autre part : j’ai espacé les hennés, que je faisais tous les mois : le fait d’être « enrobant » a pratiquement raidi mes cheveux et ça c’est pas possible : ma bouclitude, c’est ma sexytude.

FullSizeRender_1Je surfe donc sur le « presque naturel mais tellement simple » : en somme, uniquement des marques plus ou moins bio et plus ou moins naturelles, et uniquement des hennés pour le côté colorant mais pas souvent. Et le tout, le plus rarement possible.

Depuis plusieurs mois je n’utilise que la marque Desert Essence en shampoing et après-shampoing. je sais qu’elle est décriée pour les plus « fascistes » des ultra-naturelles car ça contiendrait je ne sais plus quel produit pas au top, mais pour moi c’est parfait : très doux et soft, ça ne gratouille plus jamais et ça ne décape pas, et ça démêle et fait briller rapidement, contrairement à presque tous les après-shampoing bio testés (le pire : Chevalait : une odeur de yaourt au citron, une texture ultra grasse impossible à rincer, même appliqué avant le shampoing et des cheveux cartonnés et ternes).

14695348548_498aab230c_b

L’avantage de cette marque est que je la trouve dans ma pharmacie de quartier et qu’elle propose des grandes contenances également pour les après-shampoing. Mes chouchous : la gamme à la noix de coco et celle au jojoba.

Pour le henné, je cherche encore ma perle rare. Je déteste l’appliquer, en mettre partout, teinter ma salle de bain, devoir le garder des heures sur la tête, rincer en bouchant ma baignoire, mais je n’ai rien trouvé de mieux, et impossible pour moi de revenir aux colorations chimiques qui me brûlent littéralement le cuir chevelu. J’aime bien les barres de henné rouge de Lush : le mélange henné + huiles et produits anti-décapant est déjà fait dans ces barres à râper ou faire fondre. Le souci c’est qu’il reste toujours des morceaux et grumeaux plus épais et que c’est encore plus long à préparer. L’angoisse. Mais il a une couleur parfaite, pas du tout rouge d’ailleurs, mais châtain clair roux. Je m’en fais tous les 4 mois environ, presque uniquement pour camoufler mes 5 cheveux blancs qui rebiquent au milieu de ma tignasse et de ma frange, donc trop visibles ! La vieillitude…FullSizeRender

Et vous, quelle est votre routine cheveux en ce moment ? Y en a-t-il qui restent aux poudres et au no poo ?  Des marques à me conseiller ?

All I want for Christmas is…

.. Nan, pas you !

Pas Ryan Gosling non plus (même si c’est tentant), alors s’il te plaît Père Noël, même si on ne croit plus trop en toi cette année, est-ce que tu pourrais m’apporter :

– Un abonnement à une box de thés, comme Envouthé ou La Thé Box ? Parce que j’adore le bon thé (et je vomis les sachets de Lipton et de Twinings), mais qu’à part Kusmi et Mariages Frères, j’en ai une connaissance limi-thé (ah ah ah) !

Capture d’écran 2014-11-26 à 20.03.04

– Des Uggs ou des Minnetonkas ambiance grand froid et Pocahontas (même si ici il fait encore 17 degrés, que je n’ai pas encore mis de manteau d’hiver et que je suis encore pieds nus dans mes mocassins d’amour).

minnetonkaUG1-fzw-0009-99@1– De la déco, parce qu’à force de visiter des appartements, je commence à complexer sur la nôtre (meubles achetés en vitesse chez Ikea car quand on s’est installés il y a 8 ans on avait toujours loué des meublés, donc on a tout pris là-bas). Donc des affiches, des guirlandes lumineuses, des coffres et du rangement,

Capture d’écran 2014-11-26 à 20.11.57

Capture d’écran 2014-11-26 à 20.16.26

– Du parfum, mais pas du fort, ni du cher s’il te plaît, parce que j’aime m’en asperger matin  midi (pour évacuer les odeurs de tupperware au micro-onde), soir et même en me couchant. Du léger, du fleuri, du frais. Si tu le trouves en bouteille d’un litre je suis preneuse !

Capture d’écran 2014-11-26 à 20.21.54

 

Voilà, cette année, pas d’électroménager, parce qu’à vrai dire, j’électroménage très peu en ce moment. Et aussi, vu que tu fais le tour de la planète en une nuit, si tu peux venir nous aider pour notre prochain déménagement (ON A FAIT UNE OFFRE D’ACHAT !!), ça serait bien gentil.

Et vous, des envies pour Noël ?

 

 

Mon Hairbier #1 : à la recherche d’une routine cheveux naturelle

Quoi vous pensiez être à l’abri de mes jeux de mot foireux ici ? Oh que non je suis plus en forme que jamais !

Depuis plusieurs  mois, j’ai totalement changé de façon de prendre soin de mes cheveux. Plus de coloration chimique, plus de shampoings et d’après-shampoing chimiques.

Comment j’en suis arrivée là ?

Par un simple constat ma bonne dame : à 32 ans, après de milliard de colorations, décolorations (au moins une tous les 3 mois depuis mes 15 ans je pense), 2 grossesses, mes belles boucles blond foncées ne sont plus que l’ombre d’elles même. Mon cuir chevelu gratte et à chaque pose de coloration chimique je souffre le martyr tellement ça brûle.

Sachant que ma bonnitude repose à 87% sur mes cheveux, la pression pour eux, il fallait faire quelque chose et vite !

Je fais donc tous ces tests vraiment pour des raisons de santé et de beauté de mes cheveux. Pas pour suivre une mode ni pour le bien de la planète (BOUH !).

J’ai testé plusieurs variantes du no-poo (qui veut dire pas de shampoing et non pas pas de lavage ;)) et j’ai aussi pratique des lavages aux poudres naturelles ayurvédiques ou non. Je n’ai pas encore totalement trouvé ce qui me convenait, ce que je préférais, même s’il y a déjà du mieux mais on y reviendra !

Se laver les cheveux sans shampoing, pourquoi s’emmerder au fait ?

– les shampoings traditionnels  du commerce (non bio ou naturels je précise) sont trop agressifs, bourrés de silicone qui étouffent les cheveux et de plein d’autres trucs pas cool qui te donnent les cheveux gras et gratouillants. C’est donc un cercle vicieux qui consiste à te donner envie de te laver les cheveux de plus en plus souvent, lavages qui t’abîment les cheveux. Oui, même ceux qui ont l’air naturel comme le Petit Marseillais ou les Ultra-Doux et compagnie.

Alors on remplace par quoi ?

Les plus aventureuses remplacent par des jaunes d’oeufs, mais moi non (odeur, prix, gâchis, pas envie),

Les plus chimistes remplacent par un mélange bicarbonate/vinaigre de cidre, mais moi non (testé une fois, détesté la texture, impression de décapage, odeur tristounette),

Les plus flemmardes remplacent par des lavages espacés à l’après-shampoing (qui contiennent des agents lavants en petite quantité, attention, il faut des après-shampoing sans silicone ni saloperies) : ah ça oui ça me va ! J’ai les cheveux secs et bouclés (fût un temps en tout cas),

Les plus motivées se laveront les cheveux avec des mélanges de poudres naturelles : rhassoul (sorte d’argile du Maghreb), shikakaï et sidr (poudres indiennes), mélangées à des actifs hydratants (miel, aloe vera)  et d’autres poudres de soin (poudre de guimauve, poudres beauté, amla pour le volume) si on veut. Je le pratique à l’occasion : quel plaisir de fabriquer ses mixtures et de toucher du doigt le 100% naturel ! J’adore le rhassoul qui fait briller et donne énormément de volume. Après une pose de rhassoul de 15 minutes je peux tenir 6 jours sans shampoing (et sans cheveux sales), mais ça emmêle et assèche mes cheveux, je ne peux pas me contenter de ça pour les laver.

Les plus schizos, comme moi, choisiront une alternance de toutes ces solutions. J’ai également commandé sur un site bio un shampoing familial bio et naturel, à la composition irréprochable : Helvétia Natura. Parce qu’un shampoing de temps en temps, ça me fait psychologiquement du bien et ça repeint moins la cuisine que mes lavages au rhassoul (coucou la baignoire bouchée et les coulées de boue sur le carrelage) et parce que je ne suis pas seule dans cette famille.

Mon problème (oui c’est un GRAVE problème) est de maintenant trouver un après-shampoing bio irréprochable, pas cher et en grande contenance. Autant dire que je n’ai pas trouvé mon Graal !

Image-1

Je vous raconterai dans un prochain article comment le henné est devenu mon unique colorant pour cheveux, comment le gel d’aloe vera ça sert à tout et que c’est magique, comment je cherche désormais des produits naturels et bio pour mon bébé, comment je soûle tout le monde à ne parler que de ça.

Et si bien sûr vous avez testé des produits et mixtures magiques, racontez-moi ça, je pourrai parler cheveux pendant des heures (ça se voit non ?)