Ensemble, c’est tout

J’ai hésité avant d’en parler sur ce blog. Je ne fais pas dans la politique, dans le sensationnalisme. Ici, c’est avant tout une histoire de famille, de copines. Et puis je me suis dit, fuck. Ce qui s’est passé ce n’est pas de la politique. De la géopolitique, du sensationnalisme. Ce qui s’est passé c’est une histoire de familles et de copines aussi. 130 personnes, c’est peu mais c’est énorme. J’ai l’impression que tout le monde dans mes connaissances a une amie d’ami, une cousine ou un beau-frère qui y était, ou pas loin. Tout le monde est concerné. Moi aussi, ma fille aussi. Ma fille qui a pleuré samedi au marché et a voulu rentrer tout de suite à la maison parce qu’elle n’avait pas envie de se faire tuer.

Et puis ça fait du bien de parler. Moi qui suis si sensible, je me suis blindée depuis vendredi. Pas de pleurs, pas de check à outrance des infos ou des réseaux sociaux. Je ne veux pas avoir peur, je ne veux pas pleurer.

Et à midi, à mon travail, on s’est tous rassemblés dehors, sous le beau soleil de novembre, pour rendre hommage aux victimes et pour faire la minute de silence. Tout le monde a parlé, certains se sont engueulés. Faut-il parler religion, prier ou non, faut-il aller à des manifestations de soutien ou au contraire obéir aux autorités et se faire plus petit qu’une souris. Faut-il continuer à sortir ou à vivre caché. Et puis le silence, une minute. Et la parole presque inaudible du nouveau gardien de nos locaux, arrivé de Syrie en septembre, trop ému pour se faire comprendre. Tout le monde ou presque a pleuré. Jusqu’à 13h tout le monde est resté.

On n’avait plus rien à se dire ; mais on voulait rester ensemble, c’est tout.

Tous ensemble, même sans s’aimer vraiment ni se connaître, ce n’est pas de cela dont il est question finalement ?IMG_2087

Publicités

6 réflexions sur “Ensemble, c’est tout

  1. C’est ce que je disais ce midi à mon mari, peu importe qu’on s’aime ou pas, qu’on partage ou pas la meme religion, la meme culture, les memes idées on doit etre et rester unis. Bon moi je suis pas calins (mais c’est ma nature je fais calins à homme et mes enfants après ça me fait bizarre). Mais l’idée de se serrer les coudes, s’entraider pour ne faire qu’un et arriver à un résultat là ça me parle plus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s