J’y crois pas !

Cette années c’est le cinquième Noël de ma grande.
Un Noël un peu particulier puisque c’est le premier où ça y est, elle n’y croit plus. Elle SAIT.

Dans les débats qui font rage sur la blogosphère parentale, il y a l’allaitement, le « laisser-pleurer », les colliers d’ambre, la fessée, la diversification, et le Père Noël.

Faut-il y faire croire ou non ? Jusqu’à quel âge ? Enfin pour la plupart des gens d’ailleurs la question ne se pose même pas. C’est avec ce blog que j’ai découvert que certaines personnes ne voulaient pas y faire croire leurs enfants.

Ça m’avait fait tilt. Des souvenirs de peur du Père Noël me sont revenus. Et puis ma grande, si rationnelle, si méticuleuse, si raisonnable : je pensais qu’elle se serait sentie trahie d’y avoir cru. Aurait relevé les moindres incohérences. Je n’avais plus envie qu’elle y croit.

Et puis, la famille, les habitudes, la tentation et la facilité : nous sommes aussi rentrés dans le mythe du Père Noël. Et c’est quand même le mensonge universel le mieux organisé au monde, elle y a donc cru à 100%.

Jusqu’à il y a un mois environ.

Je vous raconte ?

Depuis plusieurs mois, voire années, ma fille est terrorisée par le loup. Persuadée qu’un loup peut rentrer dans la maison, lui voler son doudou. Vous le voyez venir ? Je lui achète un livre sur la nuit qui se veut rassurant. Qui montre que la nuit a des côtés magiques, comme la nuit de Noël.

Et là ça a fait tilt dans sa tête. Limite si je n’ai pas vu les rouages se mettre en action : « MAIS SI LE PÈRE NOËL PEUT RENTRER ALORS LE LOUP AUSSI TU ME MENS JAI PEUR !! »

Que faire ? Enfoncer le mensonge en en rajoutant une couche ? Lui dire que le Père Noël est magique lui ? Inventer des détails supplémentaires ?

Non, la vérité, rien que la vérité et toute la vérité pour la rassurer.

Je pensais qu’elle allait adorer cette vérité. Se sentir rassurée, se sentir grande et valorisée qu’on lui confie le secret le mieux gardé au monde.

Et bien non. Elle regrette de savoir, voulait y croire, se force à y croire encore un peu. En a même pleuré. Se sent à l’écart à école quand ils préparent tous Noël.

Quelle triste et quelle culpabilité j’ai ressenti. J’ai eu l’impression de la faire grandir trop vite, de lui voler un bout de son enfance. J’ai essayé d’argumenter en lui disant que nous adultes, on adorait quand même Noël bien que sachant la vérité, qu’elle était grande, qu’on y croyait quand même un peu au fond et qu’il fallait que sa petite sœur y croit un peu, elle.

J’imagine que le soir de Noël entourée de ses cousins-cousines devant une bûche aux marrons ou le matin de Noël devant tous ses cadeaux, elle n’y pensera plus. Je l’espère. J’espère que Noël sera pour elle aussi magique qu’il l’est toujours pour moi, et je m’en veux, même si au fond c’est pas si grave. Si ?

IMG_0547.PNG

Publicités

9 réflexions sur “J’y crois pas !

  1. Ma grande n’y croit pas non plus ! On ne lui a jamais fait croire, on l’a laissé imaginé selon ce qu’elle entendait à l’école, avec les copines …. et quand elle nous a questionné on lui a répondu franchement.
    Pour nous Noël a une autre symbolique 😉
    Je ne sais pas trop comment elle se débrouille à l’école ? Ma mère ne m’a jamais fait croire au Père Noël et c’est une maîtresse qui m’avait dit que je n’aurais pas de cadeau si je n’y croyais pas !!
    Mes souvenirs de Noël enfant sont magiques.
    Je pense que ta miss est déçue sous le coup de l’annonce, mais qu’elle va passer à autre chose et vivra un beau Noël …. celui que vous lui offrirez !
    Bonnes fêtes et passez de doux moments en famille (ah mais on encore un peu de temps pour ces formules !)

    J'aime

  2. Pour nous aussi ça a une autre symbolique. Je pense que c’est sur le coup oui, l’annonce a sans doute été abrupte. Elle sera contente quand on sera dedans. Avec les préparatifs et calendrier de l’avent.

    J'aime

  3. han merde ! moi qui n’ai qu’une hâte c’est de révéler le grand secret aux Cacahuètes… tu me fais douter…!
    Moi aussi, je me dis qu’il aurait été mieux dès le départ de ne pas les laisser y croire… On avait hésité, puis surtout par rapport aux autres enfants autour de nous, on a choisi de rentrer dans le moule !!
    Mais chez nous, pour l’instant, aucune suspicion en vue !

    J'aime

  4. Il faut laisser un bout de rêve à chaque enfant, d’eux mêmes ils viendront nous dire « le père noel n’existe pas ». Même si ce bout de rêve est un mensonge, nous ne sommes pas traumatisés de ne plus y croire.

    Chaque enfant au fond, sait que ce n’est pas vrai, mais ils ont envie d’y croire car c’est tellement sécurisant !

    Mais ne vous inquiétez pas, on s’en remet tous un jour 😉 et surtout on fait ce qu’on pense de mieux pour ses enfants.

    J'aime

  5. Pingback: All I want for Christmas is… | littlemissbaby

  6. Pingback: Gris souris | littlemissbaby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s