Little Miss Burn-Out

Est-ce que c’est novembre ? Est-ce que c’est le changement d’heure ? Ou alors le « nouveau » rythme de travail depuis septembre où je suis en quasi temps plein ? Ou mon chéri qui rentre rarement avant 21h, me laissant assurer l’intendance des filles à 100% ?

Ou bien alors est-ce que je suis particulièrement faible puisque tout le monde semble y arriver sans trop de heurts ?

Toujours est-il que mardi, une copine de crèche, voyant ma petite mine m’a demandé si ça allait.

La question qu’il fallait, posée au bon moment. Attendant une réponse autre que « oui oui et toi ? ». Un vrai intérêt.

Bref, une chute du Niagara lacrymale plus tard je me suis dit que non ça n’allait pas.

Non, depuis un mois je m’invente 1000 et 1 maladies, mon hypocondrie s’est réveillée et elle y va fort la garce.

Non, ça ne va pas, je pense tous les jours au père de la meilleure amie de ma fille, décédé à la rentrée, et mes maladies imaginaires décuplent.

Non, je la pleure encore un peu tous les jours, je ne sais pas si ça s’arrêtera un jour…

Non, j’enchaîne infection sur infection, et je ne songe à mon corps que quand il a mal. Je voudrai prendre soin de lui, faire cette rééducation que je ne lui ai jamais offerte (et puis les boules dans la vie quotidienne, c’est dur à assumer finalement), le détendre, le rassurer, le trouver beau.

Capture d’écran 2014-11-20 à 20.45.30

Je voudrai ne plus être exaspérée par mes filles, surtout une qui me ressemble tellement dans l’angoisse et qui m’irrite, avec qui je l’avoue en octobre j’ai franchi l’infranchissable pour moi, avec une (sacrée) gifle.

Non, je ne me reconnais pas, je suis tendue et désagréable, je me suis engueulée avec la voisine et lui ai claqué la porte au nez. Ce n’est pas moi, ça.

Alors je ne vais pas prendre de grandes résolutions que je ne tiendrai pas, je vais y aller petit à petit. Ré-apprivoiser ma vie dédiée aux autres depuis 5 ans. Laisser les filles une heure de plus à la garderie et à la crèche une fois de temps en temps. Faire cette rééducation. Ne plus visiter de nouvel appartement chaque soir parce que c’est épuisant, respirer avant de hurler, voir des copines rien que moi et elles les week-end et tant pis si c’est le seul moment où je vois mon chéri, je ne peux pas passer ma vie à l’attendre…

Vivre un peu, prendre le temps. Et attendre le printemps.

ça va vous ?

Publicités

14 réflexions sur “Little Miss Burn-Out

  1. J’aime juste parce que tu dis que ça va pas, et c’est déjà un début pour se dire qu’il faut que ça change. Tout plein de gros bisous câlin ma petite caille. Tu sais où me trouver ❤

    J'aime

  2. On veut toujours être une mère et une compagne parfaites, et en même temps être une personne cool, etc quitte à s’oublier soi-même.
    Il est temps que tu penses à toi et ton corps te laisse des messages, alors écoute le, écoute toi.

    J'aime

      • Oui fatiguée mais ça ça fait 6ans que ça dure, mal partout, angoissée et débordée par le quotidien… Je gère mes 2 filles seule aussi jusque 20h, je n’ai jamais de moments vraiment qu’à moi et ça me pèse… Mais je tiens le coup, en septembre ma deuxième ira à l’école et j’aurai un peu de temps libre ! (Actuellement la crèche est sur mon lieu de travail et je ne la mets pas si je bosse pas car c’est trop loin de la maison…)

        J'aime

  3. En septembre grosse remise en question.
    une seule (ré) solution me retrouver dans cette nouvelle vie, ce nouveau corps. un petit pas après l’autre. j’ai décidé de ne plus l’attendre et de vivre aussi…

    J'aime

  4. Oh zut ! ton article m’a touchée et vraiment j’espère que cette phase va vite passer ! je ne travaille plus (licenciement … et toutytout) du coup j’ai plus de dispo pour un café ou un déjeuner 😉 bon week end (et n’oublie pas de prendre du temps pour toi et rien que toi .. une femme épanouie c’est important pour tout tes autres « rôles »)

    J'aime

  5. merci de ton message Anaïs ! Aïe le licenciement, mais c’était peut-être voulu ? Un café ça me dit aussi mais j’ai très peu de dispo car j’enchaîne tout à la minute près ! Faudrait que les filles se rencontrent aussi 🙂

    J'aime

  6. Pingback: Une année burnée | littlemissbaby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s